Alors que le Québec est en pleine deuxième vague, des gyms ont menacé le gouvernement d'ouvrir leurs portes cette semaine. Malgré le fait qu'ils se soient rétractés, le gouvernement rappelle aujourd'hui que les Québécois risquent jusqu'à 6 000 $ d'amende en zone rouge, s'ils vont dans des lieux interdits.

François Legault avait averti la population, plus tôt cette semaine, qu'un décret allait être adopté afin que des sanctions soient imposées non seulement aux propriétaires d'établissement qui décident de rouvrir, mais aussi aux clients qui s'y présentent.  

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a publié l'information du nouveau décret via son compte Twitter le 28 octobre en fin de journée. 

La sélection de l'éditeur : Julie Snyder et Marie-Lyne Joncas veulent « matcher » Julie d'OD

Le décret stipule qu'il est « interdit à quiconque de se trouver dans un lieu dont les activités sont suspendues ».

Les personnes qui seraient tentées de contourner cette règle s'exposent à des amendes de 1 000 $ à 6 000 $. 

M. Dubé rappelle aussi que cette restriction ne concerne pas seulement les gyms, mais aussi les « salles à manger de restaurants, les bars ou les cinémas ». 

À noter que les mesures implantées en zone rouge ont été prolongées et demeureront en vigueur jusqu'au 23 novembre prochain.

Le déconfinement bat son plein dans la Belle Province en 2021. En effet, plusieurs mesures pour lutter contre la propagation de la COVID-19 bénéficient de nouveaux assouplissements qui entreront en vigueur ce 15 novembre.

« Il demeure crucial de rester prudent, mais il faut aussi redonner un peu d'espoir aux Québécois, de manière réaliste, en vue de redynamiser l'économie et les activités liées à une vie plus normale », a indiqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, par voie de communiqué ce 2 novembre.

Continuer à lire Show less

Avec la rentrée scolaire et le retour au bureau en présentiel pour certaines personnes et une quatrième vague de COVID-19, l'heure est à la prévention. Christian Dubé a émis ses prévisions pour le mois septembre et la situation sanitaire s'annonce difficile.

« On va avoir une hausse des cas et des hospitalisations dans les prochaines semaines, puis je dirais particulièrement à Montréal et à Laval si la tendance se maintient » a déclaré le ministre de la Santé et des Services sociaux en conférence de presse ce mardi 31 août, selon les prévisions de l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS), qui seront rendues publiques ce jeudi 2 septembre.

Continuer à lire Show less

La vaccination réduit de 24 fois le risque d'hospitalisation au Québec selon Dubé

« Il n'est jamais trop tard pour aller se faire vacciner. »

La vaccination semble avoir un réel impact sur la santé des Québécois.es. Christian Dubé, le ministre de la Santé et des Services sociaux, a annoncé ce mardi 31 août, en conférence de presse, que les personnes entièrement vacciné.es ont largement moins de chances d'être hospitalisées.

En effet, ces dernières « courent 24 fois moins de risques d'être hospitalisées qu'une personne qui est non vaccinée », a-t-il précisé.

Continuer à lire Show less

Bamboo Underwear a doublé son chiffre d'affaires malgré le départ d'Élisabeth Rioux

La compagnie se lance dans le loungewear et les maillots très bientôt.

Après avoir connu un boom de popularité au cours des dernières années, les entrepreneurs derrière la marque de sous-vêtements québécoise Bamboo Underwear se sont présentés à l'émission Dans l'oeil du dragon, et on peut dire qu'ils ont su attirer l'attention. 

Dans l'épisode diffusé ce 19 avril, les quatre actionnaires de la compagnie soit Mathieu Landry-Girouard, Jules Marcoux, Philippe Ouellet-Thivierge et Hugo Garneau-Boisvert ont réussi à faire l'une des plus grosses ententes vues à l'émission. 

Continuer à lire Show less