La pandémie de COVID-19 brouille les cartes pour à peu près tout. Il est dur de prédire le futur quant à savoir si les Québécois pourront profiter de l’hiver. En revanche, il semble que la prochaine saison de ski au Québec pourrait bel et bien avoir lieu.

La saison estivale est terminée depuis un moment et les Québécois ont su profiter du soleil et du temps chaud.

Alors que les journées rétrécissent à vue d’œil et que le froid s’installe lentement, mais sûrement, pourront-ils profiter de la neige, qu’ils soient en zone rouge, orange, jaune ou verte?

Les amateurs de sports d’hiver sont toujours en attente de réponse quant à leur questionnement « vais-je pouvoir skier ou snowboarder cet hiver, malgré la COVID-19 »?

La réponse est oui, mais avec quelques règles.

La sélection de l'éditeur: COVID-19 : Importante hausse de nouveaux cas en raison d'un problème technique

Les différentes stations sont-elles prêtes à t'accueillir? 

Tout porte à croire que oui, selon différents sites Web de stations et centre de plein air.

L’Association des stations de ski du Québec (ASSQ), qui représente 75 stations à travers la province, n’a toutefois pas été en mesure de nous le confirmer en bonne et due forme.

« Les stations de ski et nous-mêmes poursuivons les préparatifs pour la saison 2020-2021 », a précisé à Narcity Camille Chapdelaine de l’ASSQ. 

Ils travaillent « en étroite collaboration » avec les autorités publiques pour mettre en place « des mesures préventives et sanitaires efficaces et ainsi limiter les risques de propagation de la COVID-19 », écrit sur sa page internet l’équipe de Bromont.

Toujours à Bromont, on précise que si les conditions météo sont clémentes, la saison hivernale pourrait débuter dès le 5 décembre prochain.

Plusieurs stations n'accepteront plus l'argent comptant et des espaces seront fermés, comme les casiers ou certains commerces.

Qui pourra skier?

Bien sûr, il n’y aura pas de « passe-droit » pour M. Untel ou Mme Unetelle. Toute personne souhaitant se rendre sur l’un des sommets ouverts cet hiver pourra pratiquer son sport de prédilection.

En revanche, une tendance observée chez une majorité des monts du Québec est de prioriser les passes de saison.

Sur son site Web, le groupe Les Sommets, qui regroupe les monts Saint-Sauveur, Gabriel, Morin-Heights, Edelweiss, Olympia et le versant Avila, au nord de Montréal, annonce qu’il priorisera ses membres.

Les détenteurs d’abonnement saisonnier pourront accéder aux pistes en tout temps et la quantité de billets journaliers offerte à la clientèle journalière « sera grandement limitée ».

Verras-tu une différence sur place?

À moins que la neige ne soit bleue ou rouge, tu ne devrais pas y percevoir une grande différence, tant dans le service que sur le mont en question.

Comme partout au Québec, la distanciation physique et le port du masque seront obligatoires dans les endroits intérieurs.

De plus, en contrôlant l’achalandage des différentes montagnes en priorisant les membres, il se peut qu’il y ait moins de personnes sur les pistes, ce qui peut être un avantage pour les skieurs.

Au Massif de Charlevoix, par exemple, on précise sur leur site Internet que plusieurs efforts « permettront de veiller à la sécurité de notre clientèle, et maintenir une expérience de qualité sur la montagne ».

« Cette saison sera certes différente, dans des circonstances difficiles pour tous. Nous avons besoin de votre collaboration et de votre compréhension », est-il mentionné.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications