Le tatouage est une forme d’art devenue de plus en plus mainstream au cours des dernières années, alors que les préjugés sur ceux-ci ont tranquillement laissé place à l’acceptation. Cela dit, la méthode à la main est un peu moins connue que celle à la machine, ainsi, voici tout ce que tu veux savoir sur les tatouages stick and poke au Québec.

Pour nous informer en la matière, nous avons contacté la tatoueuse Rosalie Mercure, propriétaire du studio Repère Aux Loups, ouvert à Montréal depuis juillet 2019.

Experte en la matière, elle est à la tête du seul — sinon l’un des rares — studio de tatouage uniquement dédié à la méthode stick and poke au Québec.

Artiste tatoueuse depuis 4 ans, elle se consacre au tatouage à la main depuis 2017 et souhaite créer avec son studio, un endroit inclusif et sécuritaire pour sa clientèle.

Voici donc ce que nous avons appris auprès d’elle à propos de ce type de tatouage.

L’équipement est identique

L’équipement est le même que celui à la machine. La seule différence, c’est que l’aiguille est manipulée à la main.

Le niveau de douleur

Selon Rosalie, la douleur n’est pas plus intense qu’un tatouage à la machine, ce serait même plutôt le contraire.

L’application est plus délicate, donc moins douloureuse et la peau a tendance à mieux cicatriser.

La durabilité

La tatoueuse souligne que le préjugé sur la longévité des tatouages stick and poke et leur tendance à disparaître concerne les tentatives d’amateurs.

Quand la méthode est bien maitrisée et performée avec le bon matériel, le tatouage est tout aussi durable que ceux faits à la machine. 

Le temps 

Puisque réalisé à la main, le travail demande typiquement plus de temps que s’il avait été entrepris à la machine.

Pour un projet d’envergure, il faut donc diviser le travail en plusieurs séances, mais plus l’artiste est expérimenté, plus il gagne en rapidité.

Les types de peaux

Pour les peaux sensibles ou exémateuses, cette méthode peut être avantageuse, car elle est moins agressante pour la peau. 

Elle est aussi adaptée pour les peaux plus foncées. Tout le monde, sauf en cas de contre-indication, peut ainsi choisir cette méthode.

Il faut cependant noter que certains artistes, comme Rosalie, refusent de tatouer les femmes enceintes ou sur les cicatrises récentes.

Les prix

Comme pour les tatouages en général, les prix peuvent beaucoup varier selon l’artiste et la taille. 

Cela dit, le prix pour le même tatouage pourrait être plus élevé si fait à la main, car il demande plus de temps à l’artiste.

Types de tatouage

Le stick and poke est idéal pour tous les types de tatouage, incluant les plus délicats. Cette méthode n’est pas synonyme de projet aux lignes plus large et au contraire, en ayant le contrôle de l’aiguille à la main, les artistes expérimentés peuvent faire un travail des plus fins. 

Il serait même plus facile de faire ce type de design à la main qu’à la machine. Ainsi, de la petite fleur fragile au gros tatouage couvrant le dos entier, tout est possible, il suffit de trouver le bon artiste.

La guérison 

Comme mentionné, ce type de tatouage est moins agressant pour la peau, ainsi, le résultat le jour même ressemble beaucoup à ce qu’il aura l’air lorsque complètement guérit.

De même, le temps de cicatrisation est plus court et demande moins d’onguent, ou d’huile de coco, comme le suggère Rosalie.

Pour les soins, il est important de garder le tatouage propre, à l’abri du soleil et d’éviter les endroits propices aux bactéries comme le spa, la piscine, etc.

Comme temps de cicatrisation, on peut s’attendre à 10 jours à deux semaines et l’encre risque beaucoup moins de couler dans la peau, même en vieillissant.

Repère Aux Loups — Rosalie Mercure

Coût : À partir de 100 $

Quand : Sur rendez-vous seulement

Adresse : 3655, unité 206, rue Saint-Laurent, Montréal, QC


Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter