L'entreprise immobilière Royal LePage prévoit, dans une analyse de marché sortie ce lundi 14 décembre, que le prix des maisons au Canada augmentera en moyenne de 5,5 % d'ici la fin 2021.

Durant la seconde moitié de 2020, la demande aurait été plus grande que prévu, encourageant une hausse du prix des maisons, selon le rapport

La sélection de l'éditeur : 15 ados ont fait un party près de Québec et la police a dû intervenir

514 900 $

Valeur médiane d'une maison dans le Grand Montréal à la fin 2021

« Le marché a observé un réel virage vers des propriétés plus spacieuses, et particulièrement des maisons unifamiliales en 2020, alors que les familles ont converti leur propriété en lieu de travail, salle de classe, gymnase et restaurant durant la pandémie », explique le président de Royal LePage, Phil Soper.

À Montréal, le prix médian d'une maison unifamiliale à deux étages devrait grimper à 656 200 $, un bond de 7 %.

Le prix d'un condo montréalais devrait connaître une hausse plus timide de 3,75 %, pour atteindre une valeur médiane de 382 600 $. 

Du côté de Québec, l'Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) avait également annoncé le 3 décembre dernier que « les ventes et les prix résidentiels atteignent de nouveaux records en novembre ».

Le prix médian d'une maison unifamiliale a augmenté de 7 % dans la capitale depuis novembre 2019. 

En général, M. Soper soutient que leurs indicateurs « laissent entrevoir un marché à l’avantage des vendeurs au cours du printemps 2021 ».

Au Canada, la région d'Ottawa subira la plus grande augmentation au pays, soit 11,5 %, suivie de près par le Grand Vancouver avec 9 %.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications