La pandémie a porté un coup dur à l'économie canadienne et à Montréal, les prix des maisons pourraient chuter d’environ 7% l’année prochaine en raison du taux de chômage élevé et de la baisse des revenus, selon une prévision de Moody's Analytics Inc.

Pour le moment, le marché est très chaud dans la métropole, mais le rapport prédit une baisse de 6,7% pour les prix des maisons unifamiliales individuelles et une baisse de 6,5% pour les condos en 2021. 

Les réductions de prix varieront en fonction du lieu de résidence.

L'effort pour lutter contre la propagation de l'épidémie de COVID-19 a laissé sa marque sur l'économie canadienne.


Abhilasha Singh, économiste Moody's Analytics

 

«Ottawa et Montréal ont eu les marchés du logement les plus chauds au Canada au cours des dernières années. Les conditions du marché sont extrêmement tendues en raison de la vigueur des ventes et des faibles stocks », indique le rapport.

Bien qu'une baisse du marché du logement semble très positive - surtout pour les milléniaux dont les rêves de posséder une propriété sont morts il y a longtemps - cela peut être inquiétant pour l'économie dans son ensemble (pense à la récession de 2008).

Le rapport conclut que si un vaccin mettant fin à la pandémie est trouvé, les prix des maisons pourraient redescendre de manière importante en 2022. 

Un peu de patience pourrait donc être très avantageuse pour les acheteurs.


Cet article traduit de l'anglais a initialement été publié sur MTL Blog.


Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications