Il semble que se faire servir dans la langue souhaitée au centre-ville n'est pas toujours aussi facile qu'on le pense et Valérie Plante s'est empressée de réagir au manque de service en français à Montréal.

La mairesse de la métropole a tenu à commenter l’affaire sur son compte Twitter, cet avant-midi.

Le tout survient à la suite de la parution d’une enquête publiée par TVA Nouvelles sur la disponibilité d’un service en français dans les différents commerces du centre-ville de Montréal.

À Montréal les clients doivent pouvoir être servis en français. Point à la ligne.

Valérie Plante, mairesse de Montréal


La mairesse Plante en ajoute en avouant que la situation de la langue de Molière la préoccupe « au plus haut point ».

« Un plan d’action est en préparation à la Ville de [Montréal] », écrit-elle, en plus de demander la collaboration et le soutien financier du gouvernement du Québec et du ministre responsable de la Langue française Simon Jolin-Barrette.

Selon l’enquête menée par TVA Nouvelles et le Journal de Montréal, 16 boutiques et restaurants visités du centre-ville sur 31 ont offert un accueil en anglais seulement.

De plus, on y précise que se faire servir en français a été à quelques reprises « impossible ».

Dans une enquête de l’Office québécois de la langue française, 50 % des municipalités ou des arrondissements de Montréal ont voulu embaucher des personnes ayant des compétences en français et en anglais ou unilingue anglophone.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications