Décès de Francine Boyer : La famille encourage les Québécois à être alertes aux symptômes

Elle s'était fait vacciner quelques jours avant avec AstraZeneca.

Éditrice junior, Narcity Québec

C'est « avec une énorme peine » que Monsieur Alain Serres a confirmé à la presse la mort de son épouse, Madame Francine Boyer, décédée de thrombose à 54 ans le 23 avril dernier à l'Institut-hôpital neurologique de Montréal.

La famille de Mme Boyer encourage les personnes qui reçoivent un vaccin à « rester alerte quant aux symptômes ou réactions inhabituelles et à communiquer avec Info-Santé (811) en cas de doute ». Santé Canada recommande de consulter si vous ressentez un essoufflement, des douleurs abdominales et à la poitrine persistantes, et si vos jambes enflent.

La sélection de l'éditeur : Un premier décès suite à une thrombose causée par le vaccin AstraZeneca confirmé au Québec

Le communiqué explique que Mme Boyer a reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca le 9 avril dernier. Quelques jours après, elle aurait ressenti une grande fatigue accompagnée de forts maux de tête et se serait donc rendue à l'hôpital le plus près de chez elle, en Montérégie.

Les médecins, voyant sa condition de santé se dégrader, l'ont transféré à l'Institut-hôpital neurologique de Montréal où elle est décédée des suites d'une thrombose cérébrale.

Son mari, M. Serres, aurait reçu le vaccin en même temps que sa conjointe et avoue ne toujours pas ressentir « d'effets secondaires ».

En conférence de presse le 27 avril, Dr Horacio Arruda a commenté la mort de Mme Boyer, rappelant que les risques de thrombose restent « rares et on ne peut pas le prévoir », avant d'ajouter que « le vaccin demeure encore pour l'ensemble du Québec un grand bénéfice ».

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...