Mobile sign in image
Sign in
FR - Nouvelles

La mère de Romy et Norah Carpentier s'ouvre sur la disparition de ses filles

« Moi je reste avec ces traumatismes-là. »

La mère de Romy et Norah Carpentier s'ouvre sur la disparition de ses filles

Plus d'un an après la mort de ses deux fillettes, Amélie Lemieux, la mère de Romy et Norah Carpentier, s'est ouvert sur leur disparition qui a marqué le Québec en entier, lors d'une entrevue touchante à La semaine des 4 Julie.

Attention, cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certain.es lecteur.trices.

En juillet 2020, tous les yeux étaient rivés sur ce qui est devenue l'une des plus longues alertes AMBER lancées dans la province. Après des jours de recherches, les corps des deux jeunes filles de 6 et 11 ans, puis de leur père Martin Carpentier, ont été retrouvés dans le secteur de Saint-Apollinaire.

« C'était le 11 juillet qu'on m'a annoncé que Norah avait été retrouvée, mais qu'ils essayaient de la réanimer. Parce que ça prend un médecin pour déclarer [le décès]. Ils ont trouvé Norah en premier et puis à peu près 20, 30 minutes plus tard, ils m'ont annoncé Romy », a confié Mme Lemieux.

Elle ajoute : « Ça fait que le temps qu'ils sortent les enfants du bois ça a été très très long parce que l'endroit était quand même peu accessible en quatre roues. [...] Puis, le temps qu'ils les transfèrent jusqu'à l'hôpital, c'est ce qui a pris quasiment trois heures. Fait qu'encore là, ils ont trouvé mes enfants, ils te disent pas l'état, mais ils disent "On essaie de les réanimer." Fait que t'es encore dans l'angoisse. »

Concernant le déclenchement de l'alerte AMBER, Amélie Lemieux indique que ça a pris 18 heures avant qu'elle ne soit lancée. Selon elle, dès que l'auto inoccupée a été retrouvée sur les lieux de l'accident, il aurait fallu déclencher une alerte.

« Ça a été extrêmement long. [...] C'était un père exemplaire, mais par contre, moi je disais: "Ce n'est pas normal." Sa tête n'était plus là. C'est eux qui auraient dû dire : "OK, si on a des propos, on a un père qui disparaît, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas, on déclenche de quoi." »

D'après elle, ce délai a coûté la vie de ses deux filles. « Pendant 18 heures, qu'est-ce qui s'est passé? Moi je reste avec ces traumatismes-là. »

La maman avoue vivre un sentiment d'injustice face à cette situation, mais elle ne tient pas responsables les autorités.

« C'est sûr que je ne les tiens pas responsables parce que la seule personne qui a tenu l'arme, si je peux dire comme ça, c'est Martin. »

Décrivant son ex-conjoint, Martin Carpentier, comme un homme introverti qui n'a jamais été violent ou dangereux, Amélie Lemieux ne s'explique toujours pas les raisons qui ont mené à ce drame : « Un état psychologique qui descend aussi bas, on comprendra probablement jamais. »

« C'est sûr qu'il y a quand même une descente qu'on n'a pas prévue. Il y a un état psychologique qu'on n'a pas vu. Parce que moi j'étais là cette journée-là, j'ai parlé avec lui, j'étais dans la maison, je me suis bercée dans sa cuisine, c'est quelque chose qu'on n'a pas vu. Il a soupé avec mes parents puis il a simplement dit: "Bien, j'irais manger une crème glacée avec les filles." Après c'est le trou noir, on comprend pas. »

À présent, Amélie Lemieux a entamé des démarches en fertilité pour avoir un autre enfant d'une femme porteuse, et retrouver son rôle de mère qui lui a été enlevé.

« C'est un rôle qui me manque. Quand tu as connu [c'est quoi] être parent, tout l'amour que tu reçois, ce que tu dois faire, la charge de travail, je vis pour ça », a-t-elle déclaré.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

On rappelle à toute personne souffrant du mal de vivre ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme Revivre (1 866 REVIVRE [738-4873]).

Vanessa d'OD répond à toutes nos questions sur son parcours et se confie sur ses déceptions

« Je ne vais pas descendre un gars devant tout le monde je ne trouve pas ça nice même si le gars ne me plaît pas. »

Après une soirée d'élimination riche en émotions et en rebondissements à Occupation Double Dans l'Ouest, c'est Vanessa, la pétillante coordonnatrice aux communications de 31 ans et « woo girl » officielle de l'aventure qui a dû plier bagage.

La première femme à quitter la téléréalité est de retour dans la province après trois semaines dans la maison des exclus avec Yannick, l'homme éliminé à la même semaine qu'elle, et s'est confiée à Narcity sur son parcours, mais aussi les choses qu'on n'a pas nécessairement vues à son sujet pendant les émissions.

Continuer à lire Show less

Justin Trudeau s'ouvre sur les débuts de sa relation avec sa femme Sophie

Vient-il d'avouer qu'il n'était pas tout à fait célibataire?

À quelques jours des élections 2021, Justin Trudeau était de passage à l'émission La semaine des 4 Julie ce jeudi 16 septembre. En plus d'avoir abordé sa relation avec son père et avec ses enfants, le chef politique s'est ouvert sur les débuts de sa relation avec sa femme Sophie Grégoire Trudeau.

Après avoir statué qu'il n'a pas été « vite, vite avec les filles », l'animatrice lui a ensuite lancé : « D'ailleurs avec Sophie, vous étiez pas vite pantoute […] Elle vous avait envoyé un courriel et vous aviez même pas répondu! »

Continuer à lire Show less

Après presque une semaine de recherche, l'Alerte AMBER a été levée ce 4 septembre et le père de Jake Côté, David Côté, a été arrêté par la Sûreté du Québec à Sainte-Paule, ce dimanche 5 septembre. La SQ a expliqué à Narcity comment ça s'est passé.

« Hier soir, vers 16h les policiers de la Sûreté du Québec se sont déployés sur le Chemin de la Coulée-Carrier à Sainte-Paule en lien avec un homme qui s'était barricadé dans une résidence avec un enfant de 3 ans. Les policiers ont effectué un périmètre de sécurité autour des lieux et ont entrepris des négociations », a indiqué la Sûreté du Québec par voie de communiqué.

Continuer à lire Show less

Alors que l'alerte AMBER a été levée, hier soir, le 4 septembre, après que David Côté ait été localisé avec son fils, Jake, dans une résidence de Sainte-Paule, près du Chemin de la Coulée-Carrier. Ce matin du 5 septembre, la Sûreté du Québec a indiqué à Narcity Québec que l'enquête se poursuit.

« L'individu et son fils sont toujours confinés dans une résidence de Sainte-Paule, ils sont seuls tous les deux et les policiers maintiennent le contact avec l'individu », a expliqué le sergent Claude Doiron, porte-parole de la SQ dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Continuer à lire Show less