Après la parution de cinq nouveaux témoignages de dénonciation à l'égard de Maripier Morin dans un article de La Presse et le passage de cette dernière à Tout le monde en parle lors du premier week-end de mai, Charles Lafortune a commenté sa décision d'engager Maripier afin qu'elle poursuive son rôle dans la deuxième saison de La Faille.

C'est lors d'une entrevue le lundi 3 mai à l'émission Bonsoir bonsoir! que l'animateur et producteur télé, Charles, s'est exprimé sur sa réflexion concernant celle qui fait face à plusieurs allégations d'inconduites sexuelles, d'agressions physiques et de propos racistes.

La sélection de l'éditeur : François Legault annonce des assouplissements dans plusieurs secteurs au Québec

Lorsque Jean-Philippe Wauthier lui a demandé si son opinion restait la même après les derniers événements entourant Maripier Morin, Charles a d'abord répondu qu'il a toujours la même impression face aux victimes :

« Je ne cautionne pas ça, du tout, du tout, du tout. Je crois que ce sont des gestes qui étaient complètement déplacés, elle l'a reconnu elle-même. [...] Quand je l'ai rencontré [...] j'avais besoin de savoir si elle était prête à vraiment, non pas tourner une série, mais si elle était prête à changer. »

Charles a ensuite précisé qu'il ne prend pas de parti dans cette situation, mais qu'il a éprouvé une réelle empathie envers Maripier, tout comme envers Safia Nolin, et qu'il a suivi son feeling concernant la série télévisuelle :

« J'aurais pu être un tribun et décider moi-même de dire "non, c'est terminé". J'ai vu vraiment quelqu'un qui était repentant [...] Oui, j'ai fait le pari de donner une deuxième chance pour que Maripier Morin se réhabilite. »