Vahiné Lefebvre de Pop Underwear s'ouvre sur son expérience pénible avec l'allaitement

« Il y a tellement une pression sur les femmes par rapport à l'allaitement... »

Rédactrice, Narcity Québec
Vahiné Lefebvre avec son bébé. Droite : Vahiné Lefebvre avec son bébé.

Allaiter est un moment spécial entre une mère et son enfant, mais cela peut être bien difficile pour la maman ainsi que pour le bébé si cela ne fonctionne pas comme prévu. La co-propriétaire de la marque de sous-vêtements Pop Underwear, Vahiné Lefebvre s'est confiée sur quelque chose qui l'a surprise suite à son accouchement, soit son expérience avec l'allaitement. Elle veut sensibiliser et informer ses abonné.es sur le sujet dont on parle trop peu, selon elle.

Dans une vidéo YouTube partagée sur sa page commune avec sa partenaire d'affaires et meilleure amie Jessika Denommée, Vahiné explique qu'elle n'était pas préparée à avoir des difficultés, que ça a été très lourd pour elle. C'est pour cela qu'elle veut en parler ouvertement et briser les tabous.

Vahiné explique en premier lieu qu'elle s'était très bien préparée à sa grossesse et à son accouchement autant physiquement que mentalement, mais qu'elle n'avait pas pensé à la prochaine étape qui était ce qui allait se passer avec un bébé. À sa grande surprise, ça ne s'est pas déroulé aussi bien qu'elle pensait :

« [...] Je ne savais pas ce que ça impliquait en fait allaiter [...] C'est ce que les infirmières m'ont dit, que la bouche du bébé faut vraiment qu'elle soit ouverte sur le sein [...] pis moi ce n'est pas ça du tout, le bébé il le prenait mal pis je ne m'en suis pas rendu compte pis là aux premières tétées ça me faisait super mal, mais je me disais 'Ah c'est normal que ça fasse mal, c'est les premières fois que j'allaite.' Mais ce n'est pas censé faire mal, oui il y a une succion, mais ce n'est pas supposé faire mal et moi j'endurais ce mal-là en me disant que c'était normal et que ça allait passer. »

« Et qu'est-ce qui s'est passé, c'est que ça a fendu mes mamelons parce que le bébé le prenait mal. [...] Ça prend une journée qui tète mal et tes seins sont fendus donc moi j'appréhendais beaucoup parce que je me disais, 'Okay il faut que j'allaite dans deux heures, l'infirmière s'en vient dans deux heures.' Moi, je ne fais pas d'anxiété dans la vie et je faisais de l'anxiété parce que je me disais 'L'infirmière s'en vient dans une heure et il va falloir que je le mette au sein', pis ça me faisait tellement mal que je me disais 'dans une heure, je vais vouloir mourir.' Pour vrai, ça m'a fait plus mal que l'accouchement. [...] »

À force d'avoir autant de soucis, Vahiné explique que son bébé, le petit Milan, était déshydraté.

« À un certain moment, l'infirmière elle a juste dit, 'Veux-tu qu'on essaye un peu la formule [préparations à base de lait]? Parce que le bébé a besoin de boire pis en ce moment, il ne boit pas.' Là, j'ai dit à mon chum 'Je pense qu'on n'a pas le choix' et là, je me suis mise à pleurer, pleurer, pleurer [...] mais on dirait que je m'étais tellement dit que je voulais allaiter, pis il y a tellement une pression sur les femmes par rapport à l'allaitement. Je pense qu'à l'hôpital, il pousse beaucoup l'allaitement, la société pousse beaucoup l'allaitement, donc pour moi, c'était comme un échec de donner la formule quand ce ne l'est pas du tout [...] »

Elle termine en confiant que, selon elle, c'est important de s'enlever cette pression et surtout de ne pas culpabiliser : « Si ça ne fonctionne pas, c'est bien correct! » Suite à son expérience à l'hôpital ainsi qu'au retour chez elle, elle donne cinq façons de se préparer à l'allaitement et le premier truc qui l'a beaucoup aidé a été de consulter le site de Santé Montréal, tout simplement.

Vahiné a donné naissance à son fils Milan Sofio le 26 novembre et c'est son premier enfant avec son conjoint Jean-François Sofio.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...