C’est la fin d’une époque à Laval. La Récréathèque n’est plus alors que le ratissage final a été fait dans les dernières semaines. 

Les plus nostalgiques se rappelleront cet établissement emblématique de la grande région de Montréal.

Ce n’était pas seulement un centre de divertissement, car pour plusieurs jeunes et moins jeunes, c’était carrément le paradis qui se dévoilait en ouvrant les portes de ce grand bâtiment.

Mini-golf, manèges, arcades, billard, la Roulathèque, du bowling, le Bananazoo et plus encore étaient réunis sous le même toit pendant environ 45 ans. 

Maintenant fermée depuis 2013, la Récréathèque se dépérissait peu à peu et c’est en novembre dernier qu’on apprenait qu’elle allait être démolie.

Les travaux ont commencé en janvier 2020 et finalement, près de 8 ans après sa fermeture, le centre d’amusement a été complètement détruit. 

Les photos ci-haut ont été prises en mai dernier alors que la démolition avait déjà commencé. 

Ce mardi 21 juillet, l’équipe de Narcity est retournée sur les lieux à Laval pour observer qu’il ne restait plus rien. 

On doit dire que le portrait des débris et du grand chantier de démolition frappe assez fort sur l’imaginaire en arrivant au coin des boulevards Curé-Labelle et Notre-Dame.

Par contre, le paysage ne restera pas vide bien longtemps, car un énorme complexe immobilier de 347 appartements locatifs viendra remplacer la Récréathèque, selon ce qu’a rapporté le Courrier Laval.

Le projet qui est évalué à 60 M$ sera équipé de trois piscines extérieures avec terrasse sur le toit, un gymnase, une salle de conférence, une salle communautaire et deux étages de stationnement souterrain. 

Les premiers résidents devraient être en mesure d’y déménager à la fin de l’année 2022. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter