Le 9 juillet dernier, le Québec en entier a été bouleversé alors que la plus longue alerte Amber de l'histoire de la province a été déclenchée. Après des jours de recherche pour retrouver Romy, Norah et Martin Carpentier, les trois corps ont été retrouvés inanimés, à quelques jours d'intervalle, mettant fin à cette saga inexplicable. 

Ce mercredi 22 juillet, la Sûreté du Québec a tenu un point de presse pour donner plus de détails sur les événements survenus à Saint-Apollinaire.

On y a confirmé que Martin Carpentier aurait tué ses deux fillettes et se serait enlevé la vie par la suite.

« Bien que les fillettes ont été blessées dans l'embardée, c'est à ce moment-là que le suspect va les tuer à l'aide d'un objet contondant », a précisé l'inspecteur-chef de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe.  

Il ajoute : « Pour nous, c'est clair, il s'agit d'un double meurtre. »

Le policier a aussi mentionné que l'accident n'était pas prémédité.

C'est par la suite que le comportement, qualifié de « hors norme », de Martin Carpentier est entré en jeu. 

Après l'embardée le suspect se serait introduit dans la roulotte.

« Par enquête, on est certain qu'à ce moment-là les fillettes sont encore présentes et elles n'ont probablement pas entré à l'intérieur de la dépendance », explique M. Lapointe.

Martin Carpentier aurait ensuite continué sa route jusqu'à l'endroit où les dépouilles de Romy et Norah ont été retrouvées. 

C'est à cet endroit que le suspect aurait commis le double meurtre. 

« Au levé du jour, le 9 juillet dernier, l'irréparable était déjà commis », affirme l'inspecteur de la SQ.

Plus de détails à venir.  

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter