Recherche sur Narcity

Cette carte de la STM montre le prix médian des condos selon les stations en 2021

Pas mal plus chers qu'une maison en banlieue. 😮

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Cette carte de la STM montre le prix médian des condos selon les stations en 2021

Pour une deuxième année consécutive, la courtière immobilière Charlyse Amoussou, de Via Capitale, a conçu une carte présentant les prix médians des condos dans un rayon d'un kilomètre des différentes stations de métro de Montréal. Malgré des variations, vivre dans la métropole n'est toujours pas donné!

L'analyse est réalisée à partir des prix de janvier 2021 à décembre 2021 disponibles sur la plateforme Centris.

« Je suis partie d’un principe simple qui est connu pour influencer des valeurs: le principe de l’offre et la demande. Il est connu que lorsqu’il y a un déséquilibre entre ces deux éléments, on qualifie le marché immobilier soit d'un marché favorable aux acheteurs ou aux vendeurs. De là j’ai poussé ma réflexion par des comparaisons », explique-t-elle à Narcity.


Comme c'est la deuxième année qu'elle se prête à l'exercice, elle a pu comparer les prix avec ceux de 2020.

On note par exemple que les prix des condos près des stations situées aux extrémités des lignes de métro ont tous connu une forte croissance.

« Plus généralement, on observe une augmentation de valeurs plus importante (hausse substantielle) dans les quartiers plus éloignés (les extrémités des lignes de métro); des valeurs plus stables ou légères augmentations dans les quartiers plus cossus probablement parce que les prix dans les quartiers centraux étaient déjà élevés quand on compare avec les extrémités », détaille-t-elle.

Ce sont les propriétés près de la station Montmorency à Laval qui présentent l'augmentation du prix médian la plus importante avec une hausse de 20%.

Les étudiant.es ont aussi massivement quitté leurs logements situés aux abords des campus universitaires durant la crise de la COVID-19.

« Avec la pandémie, on sait qu’il y a pas mal d’étudiants qui ont quitté leur logement pour suivre les cours à distance. Plusieurs propriétaires ont dû se retrouver avec des logements vacants, plus difficiles à louer. Entre-temps, les dépenses, elles, n’attendent pas. Peut-être qu’il y en a qui ont fait le choix de vendre leur propriété pour [cette raison]. »

Aux environs de la station Université de Montréal, par exemple le nombre d'inscriptions est beaucoup plus élevé que la demande dans le secteur pour la même période l'an dernier, précise la courtière, ce qui explique la baisse de 14 % du prix médian.

Charlyse Amoussou affirme que le but de cet exercice n'est pas de « donner les données exactes de valeur aux gens, mais plus de leur fournir un outil leur permettant de voir une tendance et se faire une idée de base ».

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Recommandé pour toi

Loading...