COVID-19 : Dr Boileau explique la nouvelle méthode pour faire les tests rapides au Québec

Trompe-toi pas dans les étapes!

Éditrice, Narcity Québec
Dr Luc Boileau en conférence de presse. Droite : Trois tests rapides de dépistage de la COVID-19.

Depuis les dernières semaines, la plupart des gens semblent connaître quelqu'un de leur entourage qui a testé positif à la COVID-19 alors que la sixième vague fait des siennes au Québec. Avec cette recrudescence du nombre de cas vient également une nouvelle méthode de faire les tests rapides de dépistage à la maison qui serait « plus efficace pour détecter le virus », selon ce qu'a annoncé le directeur national de santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, en point de presse ce 8 avril.

Si le mode d'emploi recommandait seulement de prendre un échantillon dans les narines, voilà qu'une étape de plus a été ajoutée. « On recommande aux gens bien sûr de passer un test rapide, mais idéalement de passer l'écouvillon dans la bouche, entre la gencive et la joue, à droite, ensuite à gauche. [...] Si on est capable d'aller aussi se mettre ça un petit peu en arrière de la langue et après cela de le mettre dans les narines », a expliqué Dr Boileau afin de s'assurer d'avoir un test plus complet.

Ces changements auraient été apportés puisque le variant Omicron (BA.1 et BA.2) est un virus qui s'attaque davantage aux voies respiratoires supérieures.

« En faisant l'écouvillon au niveau de la bouche et ensuite du nez, ça augmente la sensibilité du test », d'après ce qu'a indiqué Dr Jean Longtin, médecin microbiologiste et expert clinique en appui à la gestion scientifique de la pandémie du MSSS.

Selon lui, cette manière va permettre d'afficher un test positif un peu plus précocement. Par contre, assure-toi de ne pas inverser les étapes si tu veux éviter d'avoir un goût amer dans la bouche!

À noter qu'il est encore possible de seulement passer l'écouvillon dans les narines, si tu es plus confortable avec cette méthode.

Tendance à la hausse des hospitalisations

En date du 7 avril, plus de 1 600 hospitalisations ont été rapportées dans la province et la Santé publique prévoit que cette tendance à la hausse pourrait se poursuivre encore deux semaines.

Certaines régions sont plus affectées que d'autres, comme celle de l'est du Québec, dans laquelle les cas sont plus élevés. Au Bas-Saint-Laurent, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, dans la Capitale-Nationale, en Mauricie-Centre-du-Québec et en Chaudière-Appalaches, une augmentation des infections se fait également voir.

Pour ce qui est du Grand Montréal, de l'Outaouais, et de l'Estrie, « même si ces régions semblaient moins affectées il y a à peine deux semaines, mentionne Dr Boileau, elles le sont beaucoup plus ».

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...