Mobile sign in image
Sign in
COVID-19 : Voici la situation dans ces 3 destinations soleil prisées par les Québécois

Les voyages non essentiels ne sont pas recommandés par les gouvernements fédéraux et provinciaux, mais sont toujours possibles. Les destinations soleil préférées des Québécois sont elles aussi touchées par la COVID-19 et ce n’est pas rose.

En début de semaine, le premier ministre Justin Trudeau rappelait aux Canadiens que ça ne valait « pas la peine » d’attraper la COVID-19 « pour un voyage dans le Sud ».

Son homologue du Québec, François Legault, a targué M. Trudeau d’imposer des mesures sanitaires plus importantes aux frontières, comme les appels automatisés et les tests négatifs avant le retour.

La sélection de l'éditeur : La Sûreté du Québec embauche dans plusieurs villes et tu peux faire jusqu'à 24,45 $/h

Floride

L’état de la Floride est l’un des plus populaires chez les Québécois, notamment chez les retraités qui fuient l’hiver nordique pour le soleil de la péninsule américaine.

En date du 19 janvier, la Floride rapportait 1 589 089 infections à la COVID-19 depuis le début de la pandémie et 24 435 morts, selon les données colligées par le New York Times et l’Université Johns Hopkins.

Cela fait donc de la Floride l'un des états les plus frappés au pays, avec la Californie (3 millions), le Texas (2,1 millions) et New York (1,2 million).

En date du 19 janvier, 9 816 nouveaux cas ont été dénombrés dans les dernières 24 heures ainsi que 162 décès.

Dans les sept derniers jours, la Floride a compté en moyenne plus de 12 000 cas par jour, soit une baisse de 14 % depuis les deux dernières semaines.

Le 7 janvier dernier, cet état du Sud rapportait 19 816 cas, son plus haut taux depuis mars.

Rappelons que les États-Unis restent le pays le plus touché par la pandémie de COVID-19, avec plus de 400 000 morts et 24,3 millions de cas, soit près de trois fois la population du Québec.

Mexique

Playa del Carmen, Cancún et Puerto Vallarta ne sont qu’une parcelle des destinations préférées des Québécois reconnues pour leurs plages et leurs tout inclus.

Ce pays de quelque 128 millions d’habitants compte un peu plus de cas de COVID-19 que la Floride, avec 1,6 million de cas, selon le Journal de Montréal.

De ce nombre, 142 832 ont perdu la vie après avoir contracté le virus.

En date du 19 janvier, plus de 18 800 nouvelles infections ont été rapportées, quelques jours après avoir atteint un record depuis le début de la pandémie avec 21 366 cas.

Un second record est survenu, cette fois-ci du côté des décès. Le 19 janvier, 1 584 morts ont été déplorées par les autorités sanitaires mexicaines.

Dans les deux dernières semaines, six vols en provenance du Mexique, et ayant à leur bord au moins un cas de COVID-19, ont atterri à l’aéroport de Montréal.

On en compte 33 au total, au Canada, selon le récent décompte du gouvernement du Canada.

Cuba

La communauté cubaine reste la moins touchée de ces trois destinations soleil.

Cuba n'a rapporté que 19 122 cas depuis le début de la pandémie, selon le gouvernement cubain.

Le pays a été épargné par la première vague de COVID-19 dont le reste du monde a connu depuis mars. Ce n'est qu'à partir de novembre dernier que les cas se sont accumulés par centaines par jour.

Le 20 janvier, par exemple, 349 nouvelles infections ont été comptabilisées.

Bien que le nombre de cas soit moindre, les hospitalisations, elles, sont importantes. La direction nationale de l'épidémiologie du ministère de la Santé publique cubaine en rapporte actuellement plus de 5 500, selon plusieurs médias cubains.

Le ministère de la Santé publique de Cuba précise sur son site Web que parmi les 349 cas rapportés hier, 51 sont de l'étranger.

Les voyageurs internationaux représentent 6 474 des infections (55,5 %) depuis le 15 novembre dernier, indique-t-on.

Est-ce plus difficile d'être père pendant la pandémie? C'est une question soulevée par une nouvelle étude menée par le sociologue Jacques Roy, chercheur au Pôle d'expertise et de recherche en santé et bien-être des hommes (PERSBEH) qui rapporte que les pères de 18 à 34 ans auraient été particulièrement touchés par la crise sanitaire.

Cette analyse a été réalisée grâce à un sondage effectué auprès de 2 740 hommes québécois, dont 622 pères, en janvier 2021, soit au moment de la deuxième vague de la pandémie.

Continuer à lire Show less

« Le pire est derrière nous » indique François Legault à propos de la pandémie au Québec

« On a réussi à éviter une quatrième vague de grande ampleur ».

Après plusieurs années de pandémie au Québec, François Legault, le premier ministre du Québec, souvent critiqué pour sa gestion de la crise, s'est adressé aux Québécois.es pour leur dire que « le pire » est passé.

« La bonne nouvelle, c'est qu'on est vraiment en train de se sortir du pire de la pandémie », a indiqué François Legault, ce 16 octobre, dans une publication Facebook, avant d'énumérer les mesures mises en place par le gouvernement pour gérer la crise sanitaire comme la vaccination de 90 % de la population des 12 ans et plus.

Continuer à lire Show less

Voici dans quelle matière les élèves québécois sont les meilleurs au Canada

Penses-tu que les résultats auraient été les mêmes dans ton temps? 🥴

Dans quelle matière les élèves de 2e secondaire excellent-ils au Québec? Le Conseil des ministres de l'Éducation du Canada offre une réponse en dressant le portrait des compétences des élèves de ce cycle partout au pays avec le Rapport de l'évaluation pancanadienne en mathématiques, en lecture et en sciences publié ce 12 octobre.

S'il y a bien une matière où les Québécois.es semblent être doué.es c'est en calcul, puisque la Belle Province obtient le meilleur résultat par rapport aux autres provinces, avec un taux de réussite de 95 % en mathématiques.

Continuer à lire Show less

Legault publie un message sur la santé mentale au Québec et pour certains ça ne passe pas

« Ça prend du courage pour demander de l'aide, mais ça fait toute la différence. »

Ce 10 octobre, c'est la Journée mondiale de la santé mentale. Pour l'occasion, François Legault s'est adressé aux Québécois.es et ses propos ont provoqué l'indignation chez certaines personnes.

« La santé mentale, ça a trop longtemps été l'angle mort de notre système de santé au Québec. On est déterminé à changer les choses. C'est aussi important que la santé physique. On a déjà investi beaucoup pour faciliter l'accès à des services psychologiques, et on va continuer le travail », a indiqué le premier ministre dans sa publication Facebook.

Continuer à lire Show less