La job de 8 Canadiens aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020

Même si les athlètes sont considéré.es comme des héros pour leurs prouesses sportives, cela n'empêche pas qu'ils restent des personnes avec une vie quotidienne ordinaire, comme toi. Alors, voici huit canadien.nes aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 qui ont le temps d'avoir une carrière prolifique en plus de leurs entraînements olympiens.

Alors que certain.es œuvrent pour améliorer les conditions de vie des personnes avec un handicap, d'autres travaillent au Starbucks, à la ferme ou dans la construction. Les membres de Équipe Canada n'ont donc pas peur de changer de casquette!

Jennifer Oakes

Âge : 23 ans

Ville d'origine : Calgary, AB

Emploi : Elle travaille dans la collectivité de l'agriculture à ses heures perdues par intermittence au Griffith Ranch, connu pour être le théâtre de films comme The Birth of a Nation. Elle a étudié l'industrie agricole au Olds College à Calgary et a gradué avec un diplôme en gestion de l'agriculture.

Son profil

Tammy Cunnington

Âge : 45 ans

Ville d'origine : Red Deer, AB

Emploi : Quand elle n'est pas dans une piscine, Tammy Cunnington travaille avec son mari puisqu'ils possèdent tous deux une entreprise de construction. Elle est aussi ambassadrice pour Fast and Female, un organisme qui promeut le sport pour les jeunes filles, et elle représente la Fondation Rick Hansen, qui aide les personnes en situation de handicap.

Son profil

Shelley Gautier

Âge : 52

Ville d'origine : Niagara Falls, ON

Emploi : Après avoir créé la Fondation sportive Shelley Gautier, elle a choisi de travailler avec l'Université de Toronto, où elle intervient pour des services d'anatomie et d'ergothérapie. Notons qu'elle a obtenu un diplôme en éducation physique de l'Université Western Ontario ainsi qu'en thérapie physique de l'Université de Toronto.

Son profil

Marie-Ève Croteau

Âge : 42 ans

Ville d'origine : Québec, QC

Emploi : Quand elle n'est pas sur son vélo, Marie-Ève Croteau est technicienne en administration et comptabilité pour une organisation de santé mentale à Québec

Son profil

Camille Bérubé

Âge : 26 ans

Ville d'origine : Gatineau, QC

Emploi : Elle est diplômée d'un baccalauréat en communications de l'Université d'Ottawa et siège au conseil d'administration d'AthlètesCAN.

Son profil

Emma Reinke

Âge : 23 ans

Ville d'origine : St Thomas, ON

Emploi : Entre deux matchs de goalball, Emma Reinke travaille comme serveuse dans un Starbucks à Ottawa. Selon son profil, elle voudrait se diriger vers des études environnementales.

Son profil

Anne Fergusson

Âge : 26 ans

Ville d'origine : Carleton Place, ON

Emploi : Après avoir été diplômée de l'Université Queens en génie mécanique en 2017, elle est actuellement représentante du programme des enfants amputés de l'association Amputés de guerre et participe au programme Opération héritage des Amputés de guerre.

Son profil

Nik Goncin

Âge : 29 ans

Ville d'origine : Regina, SK

Emploi : Après avoir obtenu sa maîtrise en physiologie de l'exercice, il étudie actuellement comment réaliser des prothèses et des orthèses au George Brown College.

Son profil

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Après une longue carrière en plongeon, trois médailles olympiques et plusieurs records, l'athlète Jennifer Abel a annoncé tôt ce 23 novembre qu'elle prenait sa retraite à 30 ans.

Celle qui avait déclaré en août dernier que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 étaient ses derniers a maintenant décidé de quitter complètement le tremplin et de plonger dans une nouvelle aventure.

Continuer à lire Show less

Elle n'est pas nécessairement l'athlète la plus connue du Québec, mais ça ne l'empêche pas de briller aux Jeux paralympiques Tokyo 2020. La Québécoise Aurélie Rivard a remporté cinq médailles en cinq épreuves depuis le début de l'évènement international et elle n'a pas fini d'impressionner la galerie, alors qu'elle pourrait revenir au pays décorée d'un sixième titre.

Les Jeux de Tokyo sont sur le point de prendre fin, ce dimanche 5 septembre. Il y a pas mal d'athlètes canadien.nes qui ont profité de leur passage dans la capitale nippone pour mettre la main sur plusieurs médailles. Aurélie Rivard ne fait pas exception à la règle, puisqu'elle terminera son séjour à Tokyo au 200 mètres quatre nages individuel en paranatation prévu ce vendredi 3 septembre.

Continuer à lire Show less

Le Canada a remporté 3 médailles en 24 h aux Jeux paralympiques de Tokyo

Trois des athlètes médaillés sont Québécois! 🥇

L'équipe canadienne fait des prouesses sportives, puisqu'elle a récolté trois médailles, ce dimanche 29 août, aux Jeux paralympiques de Tokyo et devient par le même fait le 31e pays le plus décoré avec un total de 11 médailles.

Le Montréalais Brent Lakatos a tout d'abord décroché l'argent au 400 mètres T53 hommes en para-athlétisme. Il s'agissait de sa deuxième médaille d'argent en deux jours, et de la 6e médaille d'argent du Canada depuis le début des Jeux.

Continuer à lire Show less

Une nouvelle prouesse sportive vient d'être réalisée par l'étoile montante de la nage en style libre Aurélie Rivard, une Québécoise originaire de St-Jean-sur-Richelieu. À seulement 25 ans, elle vient de remporter la première médaille d'or du Canada aux Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo, ce 28 août.

Il lui aura fallu 58,14 secondes pour nager les 100 m style libre S10, laissant les Néerlandaises Chantalle Zijderveld et Lisa Kruger loin derrière elle, avec un temps avoisinant les une minute, respectivement 1 :00,23 et 1 :00,68.

Continuer à lire Show less