Recherche sur Narcity

Mamadi Camara, qui a été détenu par erreur en 2021, s'entend avec la Ville de Montréal

Après des mois de démarches judiciaires.

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Mamadi Camara, qui a été détenu par erreur en 2021, s'entend avec la Ville de Montréal

Mamadi Camara, l’homme victime d’une grave erreur judiciaire en janvier 2021, s’est entendu avec la Ville de Montréal pour le règlement de son dossier, a fait savoir son avocate, Me Virginie Dufresne-Lemire, le mercredi 23 février. Les dommages réclamés s'élevaient à 1,2 million de dollars, mais le montant accordé ne sera pas divulgué pour respecter sa vie privée.

Mamadi Camara poursuivait la Ville de Montréal et le Procureur général du Québec pour les fautes commises par les policiers du SPVM et par les procureur.euses du Directeur des poursuites criminelles et pénales. L'entente met fin au processus judiciaire.

M. Camara s'était retrouvé au coeur d'une affaire judiciaire l'an dernier. Après l'agression d'un policier le 28 janvier 2021, M. Camara avait été arrêté et accusé à tort de tentative de meurtre, d'avoir désarmé un agent de la paix et d'avoir déchargé une arme à feu. Il avait été détenu durant six jours. C'est dans la nuit du 2 février que les enquêteurs du SPVM ont informé le DPCP de nouvelles informations, menant à sa libération le 3 février. Ce sont des caméras du ministère des Transports du Québec qui auraient permis de l'innocenter.

« M. Camara et ses proches sont satisfaits puisque cette entente leur permet de clore la démarche judiciaire liée aux événements profondément bouleversants qu’ils ont traversés en janvier 2021 », indique le message de son avocate.

M. Camara tient aussi à remercier la population québécoise pour son « soutien incroyable » dans cette épreuve. « Ce support a été une source de réconfort importante pour M. Camara et ses proches », indique le communiqué envoyé à Narcity.

Les procédures judiciaires se poursuivent contre le « vrai » suspect dans cette affaire, Ali Ngarukiye.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Recommandé pour toi

Loading...