Connexion
FR - Sport

Le départ possible de Carey Price fait réagir et voici les théories des fans du CH

Les fans ne sont pas prêts à laisser aller Carey Price. 😮

Les partisan.es du Canadien de Montréal ont la tête qui tourne. Quelques semaines après une défaite crève-coeur en finale de la coupe Stanley, le CH est sur le point de changer le visage de son organisation. Ou pas.

Laissé sans protection pour le repêchage d'expansion, Carey Price pourrait être réclamé par le Kraken de Seattle, ce mercredi 21 juillet. Tombée comme une bombe sur les réseaux sociaux, la nouvelle a inévitablement lancé les fans du CH dans une tornade de spéculations quant à l'avenir du numéro 31.

Certain.es partisan.es refusent d'y croire et croient qu'il y a anguille sous roche.

La théorie comme quoi le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, aurait une entente sur la table avec celui du Kraken de Seattle, Ron Francis, a été soulevée à maintes reprises.

« Il se trame quelque chose. Impossible que le CH laisser aller Price sans rien obtenir en retour. Et arrêter de me parler du cap, sans Price, peu de UFA vont vouloir venir jouer à Montréal. Bergevin a une entente avec Francis », affirme-t-il.

« Price sélectionné par Seattle et retransigé à Montréal avec salaire retenu vs joueur(s) et choix? Peut-être Drouin dans cet échange? Ça va être très intéressant mercredi », avance cet internaute.

Quelques amateurs de hockey ont supposé que Marc Bergevin pourrait avoir offert Carey Price au Kraken de Seattle seulement pour le récupérer à meilleur prix par la suite. Price doit empocher une moyenne de 10,5 M$ au cours des cinq prochaines saisons.

Toutefois, l'analyste-hockey Pierre Lebrun affirme que la Ligue nationale de hockey a informé les deux équipes de l'impossibilité d'une telle manoeuvre administrative, alors qu'il s'agirait d'un « contournement du règlement ».

Sans être officiellement confirmées par le Canadien, des rumeurs ont circulé à l'effet que Carey Price serait sur le point de se faire opérer à la hanche. La chirurgie pourrait lui faire manquer une bonne partie de la prochaine saison, d'après l'analyste Frank Seravalli, et influencer la décision du Kraken de Seattle.

« Des sources disent que la santé de Carey Price aurait brouillé le processus de sélection du Kraken alors que celui-ci observe ses options. C'est encore trop tôt pour l'affirmer avec certitude, mais il pourrait manquer une période significative de la prochaine saison », a-t-il tweeté.

Le contrat de Price, et le boni de 11 M$ prévu en septembre prochain qui y est attaché, semblent être, aux yeux de certains fans, un élément assez dissuasif pour que le Kraken décide de passer son tour sur le gardien de but.

« C'est un gros gamble, mais pas prêt à dire que c'est une mauvaise décision. J'adore Carey Price, mais il lui reste peut-être 2 ou 3 bonnes saisons dans le corps alors qu'il lui reste 5 ans de contrat », affirme cet internaute.

Des partisan.es ont aussi soulevé l'hypothèse que le numéro 31 ne soit pas si fermé à l'idée de déménager à Seattle.

« Je dis ça, je dis rien... mais Angela, la femme du gardien de but Carey Price, est Américaine. Elle vient de l'État de Washington où se trouve Seattle. Et sa famille y habite toujours... Je dépose ça ici, juste comme ça », a tweeté cette internaute.

Ce dimanche 18 juillet toutefois, Angela Price s'est adressée à ses abonné.es sur l'une de ses stories Instagram. Plusieurs ont vu ce message comme une preuve que Carey Price allait demeurer à Montréal.

« Je viens de regarder mes DM. Ne vous inquiétez pas les amis, les choses vont avoir plus de sens bientôt », a-t-elle écrit.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Restez informé
Reçoit quotidiennement les dernières nouvelles de Montréal, dans ta boîte courriel.