Santé Canada procède au rappel de près de 250 lots de médicaments et voici quoi savoir

La liste est longue.

Éditrice junior, Narcity Québec
Santé Canada procède au rappel de près de 250 lots de médicaments

Tu devrais vérifier tes placards, car Santé Canada a annoncé dans un communiqué de presse, ce 28 août, le rappel de sept nouveaux lots de médicaments contenant de l'irbésartan, du losartan et du valsartan, des molécules aidant à baisser la pression artérielle. La liste de rappel contient près de 250 lots de médicaments, 246 pour être exacte, car elle a commencé à être éditée le 30 mai.

« L'irbésartan, le losartan et le valsartan sont tous des bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine (BRA), des médicaments sur ordonnance, également appelés « sartans ». Les sartans sont une classe de médicaments utilisés pour traiter les patients souffrant d'hypertension artérielle afin de prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Ils sont également utilisés chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque ou chez ceux qui ont eu une crise cardiaque récente », a indiqué le gouvernement.



Pourquoi Santé Canada procède au rappel ?

Santé Canada procède au rappel de ces lots en raison d'une impureté azide, considérée comme un mutagène.

« Un mutagène est une substance chimique qui peut provoquer une modification de l'ADN d'une cellule. Ces mutations peuvent augmenter le risque de cancer, mais le risque spécifique que cette impureté azide provoque un cancer chez l'humain est inconnu », indique la Santé publique dans le communiqué de presse.

« Il n'y a pas de risque immédiat pour les patients qui prennent ces médicaments, puisque le risque accru de cancer est lié à une exposition à long terme à l'impureté », a-t-elle poursuivi.

Pourquoi il y a-t-il autant de produits rappelés ?

Que ce soit pour des comprimés de 160, 100, 50, 25 ou 12,5 mg, ou autres, la liste des médicaments rappelés est longue, certes. Mais il faut savoir que c'est la troisième fois que Santé Canada procède au rappel de comprimés en raison d'une impureté azide.

Le premier rappel date du 30 mai et concernait déjà plus de 150 lots de Sandoz Canada Inc., Teva-Canada Ltd, Sivem Pharmaceuticals ULC, Auro Pharma Inc., Sun Pharma Canada Inc., Pharmascience Inc., Mint Pharmaceuticals Inc. et Pro Doc Ltd.

Le 15 juin, 12 lots autres lots du laboratoire sanofi-aventis Canada se sont ajoutés à la liste.

En ce jour, le 28 août, le gouvernement parle de sept nouveaux lots de Teva-Losartan et de Sivem-Losartan.

Pour voir toute la liste des produits concernés, c'est ici.

Quoi faire si toi ou un.e proche êtes concernés ?

Santé Canada préconise de continuer à prendre ta médication et d'obtenir un rendez-vous avec ton médecin pour voir s'il est possible de prescrire un autre médicament, car le fait de ne pas traiter la maladie peut être beaucoup plus problématique pour la santé que la prise de ses médicaments.

Notons que les pharmacien.nes pourront également te donner un produit équivalant qui n'est pas concerné par le rappel.

Si tu as des questions sur le rappel, tu peux toujours contacter directement les entreprises concernées :

  • Auro Pharma Inc. en appelant sans frais au 1-855-568-2511, ou en envoyant un courriel à cs@auropharma.ca
  • Mint Pharmaceuticals Inc. en appelant au 1-905-795-9437, poste 2201, ou en envoyant un courriel à orders@mintpharmaceuticals.co
  • Pharmascience Inc. en appelant sans frais au 1-800-340-9735
  • Pro Doc Ltd. en appelant sans frais au 1-800-361-8559
  • Sandoz Canada Inc. en appelant sans frais au 1-800-343-8839
  • Sanis Health Inc. en appelant sans frais au 1-866-236-4076, ou en envoyant un courriel à quality@sanis.com
  • Sivem Pharmaceuticals ULC en appelant sans frais au 1-855-757-4836
  • Sun Pharma Canada Inc. en appelant sans frais au 1-800-268-1975, ou en envoyant un courriel à customerservice@taro.ca
  • Teva Canada Ltd. en appelant sans frais au 1-800-268-4129
À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Tu peux commencer à faire ton CV, puisque Santé Canada recrute actuellement pour plusieurs postes dans la métropole avec des salaires avantageux et tu n'as besoin que de ton diplôme d'études secondaires pour postuler aux offres que Narcity a sélectionné.

Alors, si tu cherches un emploi bien rémunéré et que tu souhaites travailler pour le gouvernement du Canada, tu devrais jeter un coup d'œil à ces quatre emplois à pourvoir dans le Grand Montréal.

Continuer à lire Show less

Des sushis vendus à ce Provigo à Montréal pourraient te rendre très malade

Tu pourrais être atteint de la maladie sans avoir de symptômes et la transmettre aux autres. 😳

Tu devrais vérifier ton frigo si tu as récemment acheté des sushis au Provigo, car Santé Montréal a prévenu par voie de communiqué, ce 3 décembre, que les personnes ayant consommé ces mets risquent une exposition à l'hépatite A.

Les produits concernés sont les sushis préparés du 17 au 20 novembre ainsi que du 24 au 25 novembre au Provigo de Notre-Dame-de-Grâce situé au 6600, rue Saint-Jacques Ouest.

Continuer à lire Show less

Tu devrais vérifier ton garde-manger car un rappel concernant les viennoiseries de la Pâtisserie Suisse Viennoise, située sur le boulevard Saint-Jean à la Plaza Pointe-Claire, a été émis par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) et la Division de l'inspection des aliments de la Ville de Montréal ce 27 octobre.

En effet, les viennoiseries n'auraient pas été préparées et conditionnées de façon à assurer qu'elles ne soient pas toxiques à la consommation.

Continuer à lire Show less

Rappel d'un lot de pilules contraceptives au Canada : voici quoi savoir

Si tu utilises la pilule comme moyen de contraception tu ferais mieux d'aller checker ta plaquette, car l'entreprise Aspen Pharmacare Canada Inc. procède au rappel d'un lot de pilules contraceptives délivrées sur ordonnance, la Linessa 21.

« Il se peut que des comprimés soient manquants dans certaines plaquettes alvéolaires, qu'elles contiennent plus d'un comprimé par pochette alvéolaire et que les comprimés soient dans le mauvais ordre », peut-on lire dans un communiqué.

Continuer à lire Show less