Le marché immobilier au Québec est différent d'une région à l'autre. Alors qu'à Montréal, les propriétés sont souvent affichées à des prix plutôt élevés, certaines régions de la province ont des offres plus abordables. Voici une carte qui te permet de voir le prix médian de vente d'une maison dans plusieurs coins du Québec.

L'Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) a réalisé son analyse du marché pour le deuxième trimestre de 2020, donnant un bon aperçu de la valeur des résidences selon les ventes effectuées par l'entremise de Centris entre avril et juin. 

C'est sur cette étude que se base la carte présentée ci-dessous. 

Cette dernière présente le prix médian d'une maison unifamiliale dans 25 coins du Québec, dont six régions métropolitaines :

  • Montréal
  • Gatineau
  • Québec
  • Saguenay
  • Sherbrooke
  • Trois-Rivières

Elle comprend également les données compilées dans 19 agglomérations :

  • Baie-Comeau
  • Drummondville
  • Granby
  • Joliette
  • Mont-Tremblant
  • Rimouski
  • Rivière-du-Loup
  • Rouyn-Noranda
  • Saint-Hyacinthe
  • Saint-Sauveur
  • Sainte-Adèle
  • Sainte-Agathe-des-Monts
  • Salaberry-de-Valleyfield
  • Sept-Îles
  • Shawinigan
  • Sorel-Tracy
  • Thetford Mines
  • Val-d'Or
  • Victoriaville

Le prix médian d'une propriété sépare les transactions effectuées en deux ; c'est-à-dire que 50 % des ventes réalisées se trouvent en dessous de celui-ci et l'autre 50 %, au-dessus. 

Selon les données de l'APCIQ, au niveau provincial, le prix médian d'une maison unifamiliale a augmenté de 4 % entre avril et juin par rapport à l'année dernière, se chiffrant désormais à 275 500 $.

Les régions métropolitaines ont été touchées par la tendance à la hausse du marché. À Montréal, le prix médian des unifamiliales a augmenté de pas moins de 12 % par rapport à la même période en 2019. 

À Gatineau, la tendance est encore plus intense, avec une augmentation de 17 %. Sherbrooke arrive en troisième place avec 10 % de plus qu'en 2019. 

En ce qui a trait aux agglomérations en dehors des régions métropolitaines, ce sont Sainte-Agathe-des-Monts (49 %), Mont-Tremblant (28 %), Sainte-Adèle (27 %), Drummondville (15 %) et Salaberry-de-Valleyfield (15 %) qui ont connu les plus fortes hausses des prix médians pour une maison unifamiliale. 

Si tu te demandais où les demeures se vendent les plus chères, tu ne seras probablement pas surpris. C'est dans la région métropolitaine de Montréal que tu risques de trouver les propriétés les plus dispendieuses, avec une médiane de 380 000 $. 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications