La mort de Joyce Echaquan soulève une vague de sympathie et de colère au Québec. Plusieurs attendent depuis la reconnaissance du racisme systémique par le gouvernement du Québec. Sans pour l'instant aborder le sujet, François Legault a tenu à s'excuser officiellement auprès de la famille de cette femme autochtone.

C'est dans des circonstances pour le moins particulières que Joyce Echaquan a perdu la vie le 28 septembre dernier à l'hôpital de Joliette. À son chevet, des employées du centre hospitalier, filmées à leur insu par la défunte, ont eu des propos racistes et désobligeants à son égard.

Aujourd'hui, via son compte Twitter, le premier ministre a annoncé qu'il allait procéder à des excuses officielles, au Salon bleu.

Aujourd’hui, je veux, au nom de l'État québécois, offrir mes excuses à la famille, aux proches et à la communauté de Joyce Echaquan. 


François Legault

« [ Elle est ] décédée dans des circonstances horribles puisque le service public québécois a failli à son devoir envers elle », a-t-il écrit sur Twitter.

Plus tôt en octobre, François Legault s'est d'abord entretenu avec le conjoint de Joyce Echaquan par téléphone. 

« J’ai parlé avec le conjoint de Joyce Echaquan, Carol Dubé & le chef du Conseil des Atikamekw de Manawan, Paul-Émile Ottawa. J'ai offert, au nom du @GouvQc, toutes mes condoléances. »

François Legault a affirmé que la situation était « totalement inacceptable ».

Deux enquêtes ont été entamées afin d'élucider les circonstances entourant la mort de la jeune Atikamekw et pour qu'une telle situation ne se reproduise plus.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications