Au cours des dernières semaines, plusieurs monolithes futuristiques sont mystérieusement apparus à divers endroits du monde, pour ensuite disparaître quelques jours plus tard. Et c'est au tour de la ville de Québec d'avoir le sien, puisqu'un monolithe de métal est apparu vendredi matin devant l'Assemblée nationale.

Le mystère a été rapidement résolu, puisque le syndicat de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) a revendiqué cette soudaine apparition.

L'objectif du geste était de « dénoncer la manière énigmatique » qu'a le gouvernement de diriger les négociations, selon le tweet du syndicat.

La FPSS-CSQ est en négociation avec le gouvernement de François Legault depuis un an pour régler la question d'une nouvelle convention collective, selon le communiqué diffusé pour expliquer le monolithe placé devant le Parlement.

Pour attirer l'attention sur leur cause, le syndicat s'est inspiré de ces apparitions nébuleuses de monolithes vues un peu partout récemment.

D'abord en Utah, on en a vu ensuite en Roumanie, aux Pays-Bas, et même au Manitoba

Le mystère demeure toutefois sur la manière dont le monolithe de l'Assemblée nationale disparaîtra... et quand!

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications