Recherche sur Narcity

Un recours collectif important contre Dollarama, RONA, SAQ et plus a été déposé au Québec

Si tu as acheté des sacs réutilisables, ça te concerne. 🤑

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Sac Dollarama, Droite : Société des alcools du Québec.

Sac Dollarama, Droite : Société des alcools du Québec.

Si tu as magasiné chez Dollarama, Rona inc., Métro inc., Toys ''R'' Us, Tigre Géant, Costco, la SAQ ou encore Uniprix, tu as peut-être acheté des sacs dits « réutilisables et recyclables ». Par contre, ces sacs sont-ils aussi verts qu'ils le prétendent? C'est la question que pose un groupe de citoyen.nes dans une action collective déposée le 4 octobre 2022 par le cabinet LPC Avocat inc.

Dans sa présentation de preuves, le cabinet cite Tricentris la coop, un organisme dont la mission est de sensibiliser les Québécois.es aux questions liées au recyclage. Le groupe affirme que les sacs réutilisables vendus chez les entreprises nommées sont souvent faits de plastique tissé. Ainsi, si les sacs sont réutilisables, ils ne sont pas recyclables et finissent dans les poubelles lors de leur fin de vie. Pire encore, mélanger ces sacs à d'autres items recyclables dans un bac vert n'est pas une bonne idée, car ils contaminent les autres produits et rendent le tout inutilisable, selon Tricentris.

Le recours collectif reproche donc aux compagnies visées de se livrer à la pratique d'écoblanchiment pour surfer sur la vague verte en confondant les consommateur.trices. « Ces fausses déclarations et ces omissions constituent une pratique commerciale interdite au sens de la Loi sur la protection du consommateur, du Code civil du Québec et de la Loi sur la concurrence du Canada », est-il indiqué dans la demande.

LPC Avocat inc. évoque d'ailleurs le cas d'une femme qui achetait régulièrement des sacs au Dollarama avec la certitude qu'ils étaient recyclables. « Si elle avait su qu’ils finiraient dans un dépotoir ou dans un site d’enfouissement, elle ne les aurait jamais achetés », peut-on lire dans le document de cour.

Afin de corriger la situation, l'action collective exige que Dollarama et les autres entreprises retirent la mention « recyclable » des sacs ainsi qu'un montant de 10 millions de dollars à répartir entre les membres de la poursuite. En date du 5 octobre, la demande est en attente de l’audition sur l’autorisation. C'est seulement lorsqu'il aura reçu l'autorisation que le recours pourra aller de l'avant. D'ici là, tu peux rester au courant des développements en remplissant un formulaire sur le site internet du cabinet. À noter que si celle-ci est approuvée et/ou arrive à un règlement, tu pourras joindre l'action collective sans devoir fournir de preuve d'achat.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

    Simon (Vincent) McCabe
    Journaliste nouvelles, Narcity Québec
    Simon (Vincent) McCabe est rédacteur chez Narcity Québec. Il est spécialisé en actualités et politique, et réside à Gatineau.
Recommandé pour toi

Loading...