Recherche sur Narcity

7 suspects âgés de 14 à 19 ans arrêtés pour harcèlement criminel sur 2 mineurs à Québec

Les policiers ont dû appeler du renfort pour procéder aux arrestations. 😳

Éditrice junior, Narcity Québec
​Voiture du SPVQ. Droite : Ville de Québec.

Voiture du SPVQ. Droite : Ville de Québec.

Un incident de violence et d'intimidation s'est déroulé dans la capitale nationale ce mardi 7 juin. Le Service de police de la Ville de Québec a indiqué par voie de communiqué avoir procédé à l'arrestation de sept suspects âgés de 14 à 19 ans dans le cadre d'une enquête pour harcèlement criminel sur deux personnes mineures.

« Hier vers 22 h, un appel est reçu au 911 à l’effet que deux jeunes mineurs se faisaient harceler et suivre par un groupe d’une dizaine de suspects dans le secteur de Val-Bélair. Certains suspects avaient le visage partiellement caché et l’un d’eux avait une cagoule complète. Il y a quelques jours, une des deux victimes aurait été menacée de subir des lésions graves et serait victime d’intimidation au quotidien », raconte le SPVQ.

C'est la direction de l'école d'une des victimes qui lui a demandé d'appeler le 911 s’il se sentait menacé lors d'un entretien. Un des mineurs aurait par la suite reconnu un des suspects et aurait informé la police qu'ils seraient armés de couteaux.

« Vers 22 h 10, deux policiers localisent sept suspects sur Pie-XI Nord, à l’intersection Etna, dont la plupart portent un vêtement sur la tête cachant une bonne partie de leur visage et l’un d’eux porte une cagoule complète. Ils interpellent les suspects qui, pour la plupart, n’offrent aucune collaboration. Les suspects s’approchent des policiers avec agressivité et encerclent ceux-ci. Ils insultent les policiers qui demandent du renfort pour procéder aux arrestations », stipule le SPVQ.

Une fois le renfort arrivé, le SPVQ a procédé à des arrestations qui se sont avérées musclées, car plusieurs suspects auraient résisté.

« Entre autres, avant de se faire arrêter, le suspect portant la cagoule dissimulait ses mains dans un sac en bandoulière alors que les policiers lui sommaient de montrer ses mains. Il était très agité et n’obtempérait pas aux directives », ajoute le SPVQ.

La police a donc du faire preuve de dissuasion en montrant l’arme à impulsion électrique (AIE), mais elle n'a pas été utilisée.

« Au total, sept jeunes âgés entre 14 et 19 ans ont été arrêtés pour harcèlement criminel et port de déguisement dans un dessein criminel. Une fouille a permis de saisir trois couteaux et une cagoule qui étaient en possession des suspects », selon ce qu'a indiqué le SPVQ.

Les suspects ont ensuite été libérés avec promesse de comparaître au palais de justice et certaines conditions comme ne pas communiquer entre eux et de laisser tranquille les victimes.

Notons que ce les six mineurs sont retournés auprès de leurs parents. Une enquête est toujours en cours pour tenter de comprendre les circonstances et les motifs de ces intimidations.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

    Maïlys Kerhoas
    Éditrice junior, Narcity Québec
    Maïlys Kerhoas est assistante éditrice chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en nouvelles locales et réside à Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...