Recherche sur Narcity

Les cas de variole simienne au Québec ont atteint les 211 en seulement 1 mois

Le Québec est l'épicentre du virus.

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Bras avec variole du singe.

Bras avec variole du singe.

Le 20 mai 2022, la Santé publique de Montréal confirmait deux premiers cas de variole du singe au Québec. L'arrivée de ce virus qui se transmet lors d'un contact étroit entre deux individus a, dès lors, inquiété les autorités qui, en conférence de presse, avaient prié la population de rester aux aguets afin de freiner la propagation.

En seulement quelques semaines, le nombre de cas a explosé au Québec et dans le reste du pays. La province reste le foyer le plus important de variole simienne au Canada avec, en date du 4 juillet 2022, 211 cas, soit 209 cas de plus en un peu plus d'un mois. La majorité des cas se trouve dans la région du Grand Montréal.

Cette maladie qui ressemble un peu à la varicelle, peut causer de la fièvre, des lésions cutanées, des douleurs articulaires et musculaires, des maux de tête et des sueurs nocturnes. Les personnes qui présentent des symptômes similaires sont invitées à couvrir leurs plaies et à se rendre en clinique afin d'être évaluées par des expert.es en santé. Pour l'instant, aucune mort liée au virus n'a été répertorié au pays.

Bien que la Santé publique considère cette nouvelle endémie mondiale préoccupante, il semble que la situation est tout de même maîtrisée jusqu'à maintenant.

« Les connaissances globales sur la variole du singe s'approfondissent, et nous avons des stocks de vaccins, que nous maintiendrons. [...] Pour l'instant, je tiens à rappeler à la population que cette maladie se propage par des contacts étroits. Ainsi, des mesures de santé publique comme la distanciation physique, l'hygiène des mains et l'étiquette respiratoire, notamment le port d'un masque, peuvent aider à réduire les risques. », a affirmé le ministre Jean-Yves Duclos en conférence de presse en mai dernier.

À noter qu'un vaccin contre la variole simienne peut être administré aux personnes qui ont été en contact avec des cas confirmés ou très probables. Le 14 juin dernier, le directeur national de la santé publique du Québec , Dr Luc Boileau, avait toutefois confirmé l'élargissement de la vaccination au Québec, affirmant notamment que les hommes qui se rendent à Montréal afin d'avoir des relations sexuelles avec d'autres hommes pourront, eux aussi, recevoir le vaccin à titre préventif.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Recommandé pour toi

Loading...