Recherche sur Narcity

L'achat d'une propriété à Montréal n'a jamais été aussi difficile selon la RBC

Commence à épargner dès maintenant... 💸

Éditrice junior, Narcity Québec
L'achat d'une propriété à Montréal n'a jamais été aussi difficile selon la RBC

Le marché de l'immobilier a explosé au Canada depuis le début de la pandémie et ce à tel point, que l'achat d'une maison au pays n'a jamais été aussi difficile depuis les années 1980. À Montréal, c'est historiquement la première fois que les prix sont aussi élevés pour acheter une propriété.

« La mesure globale d'accessibilité à la propriété de RBC a enregistré sa détérioration la plus importante en plus de 30 ans » , peut-on lire dans le rapport Tendances Immobilières Et Accessibilité À La Propriété de la Banque royale du Canada, publié le 7 octobre.

En effet, les prix continueraient de gonfler, fin 2021, puisqu'ils auraient bondi de 2,7 points soit de 45,3 % au deuxième trimestre, en raison d'un « rapport extrêmement serré entre l'offre et la demande ».

À Montréal, les coûts de propriété représentent 38,4% du revenu des ménages, et la RBC considère que la métropole a atteint un « sommet historique ».

Mais ce n'est pas au Québec que l'accessibilité à l'achat est la plus difficile. Pour acheter une maison à Vancouver il faudrait investir 63,5 % du revenu du ménage, à Toronto 59,1 % et à Victoria 48 %.

La RBC prévoit, qu'au Canada, les prix continueront d'augmenter sur le court terme, pour finir par ralentir et se stabiliser en 2022.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Recommandé pour toi

Loading...